United Red Army de Koji Wakamatsu

Affiches 24x32.indd
Sortie le 6 mai 2009
Titre original : Jitsuroku rengô sekigun: Asama sansô e no michi
Japon • 2008 • 3h10
Distribution : Blaq Out

Synopsis :
Interdit aux moins de 12 ans
L’enfant terrible du cinéma japonais, Koji Wakamatsu, proche collaborateur de Nagisa Oshima, revient sur « l’incident d’Asama Sanso », prise d’otage notoire au Japon en 1972 – elle fut retransmise en direct par les télévisions japonaises plus de 10 heures durant – lors de laquelle une aubergiste fut retenue par cinq étudiants de l’Armée Rouge Unifiée (faction d’extrême-gauche prônant la lutte armée et liée à l’Armée Rouge Japonaise – futur organe du terrorisme international durant les années 70 et 80).

Pourtant, les premières victimes des étudiants furent les étudiants eux-mêmes : avant le combat qui les opposa aux forces de police, quatorze jeunes gens étaient tombés, victimes du fanatisme de leurs leaders.
Ce docu-fiction en trois actes, qu’accompagne une musique psychédélique électrisante signée Jim O’Rourke (Sonic Youth), illustre la radicalisation des universités au Japon dans les années 1960.